© Adobe Stock
© Adobe Stock

Difficile d’imposer le télétravail à temps plein

par Catherine Abou El Khair / 20 novembre 2020

Contrairement aux déclarations du gouvernement, aucun texte n’oblige au télétravail à 100 %, même dans le contexte de la pandémie. Certains syndicats de l’Inspection du travail dénoncent la faiblesse de la législation, les empêchant de faire rapidement pression sur les entreprises.

 

Avec le second confinement, l’injonction au télétravail généralisé a fait son retour pour freiner l’épidémie. Selon Elisabeth Borne, ministre du Travail, il n’est « pas une option » mais bien « obligatoire » à 100 % pour les postes où c’est possible. Résultat ? « Depuis quinze jours, nos collègues sont saisis à tort et à travers par des salariés qui leur disent que leur employeur ne veut pas les placer en télétravail », témoigne Simon Picou, responsable du syndicat CGT des inspecteurs du travail. Sauf que, face à ces demandes pressantes, ces derniers « ne peuvent pas faire de miracles. Cela prend du temps et on n’a pas les outils juridiques pour atteindre le résultat affiché par le gouvernement », précise-t-il. Au pouvoir de l’employeur Et pour cause : le dernier protocole sanitaire, q...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous