Les écrits des médecins du travail mis en examen

par Isabelle Mahiou / avril 2015

La justice ordinale continue d'instruire les plaintes d'employeurs à l'encontre de médecins du travail ayant attesté par écrit un lien entre l'activité et la santé de salariés. Au risque d'invalider une partie de leurs missions.

Le 11 mars, Bernadette Berneron, médecin du travail à Tours, comparaissait devant la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins de la région Centre suite à une plainte déposée par un employeur... Il s'agit de la quatrième plainte la concernant en un peu plus d'un an. Objet : la contestation d'un courrier adressé par elle au médecin traitant d'une salariée et attestant un lien entre son travail et son état de santé psychique. "Il n'y avait aucune raison de m'envoyer devant la chambre", s'indigne le médecin, qui espère un délibéré positif sous quatre semaines. Le cas du Dr Berneron n'est pas unique. Faire suffisamment peur Le Dr Dominique Huez1 attend son audience d'appel à la chambre disciplinaire nationale. Et la mobilisation s'organise autour de ces affaires emblématiques (voir "...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous