Enseigner, un métier devenu pénible

par Frédéric Lavignette / avril 2017

Depuis dix ans, la FSU planche sur les évolutions et la pénibilité du travail des enseignants, pour tenter d'y apporter des réponses syndicales. L'organisation a dressé un bilan de ce chantier lors d'un récent séminaire, assorti d'un livre sur le travail syndical.

Les enseignants ont longtemps pensé qu'il était indécent de se plaindre de la pénibilité, leur activité étant plutôt assimilée à un métier intellectuel", témoigne Elizabeth Labaye, ex-secrétaire nationale du Syndicat national des enseignements de second degré (Snes). De fait, ajoute-t-elle, "la culture de la santé au travail n'existait pas".

Repère

Le chantier "Travail et syndicalisme" a été ouvert par l'Institut de recherches de la FSU à l'automne 2006. Il a mobilisé des militants des différents syndicats de l'organisation ainsi que des chercheurs, des ergonomes et des sociologues. L'objectif était de développer les capacités d'agir des travailleurs. Les travaux ont porté sur les enseignants, ainsi que sur des métiers tels qu'inspecteur du travail, gardien de prison, agent de Pôle emploi ou assistante sociale de la fonction publique territoriale.

Depuis une dizaine d'années, toutefois, les langues des fonctionnaires se délient pour brosser un tableau peu reluisant de leurs conditions de travail. Particulièrement dans l'enseignement. Le chantier baptisé "Travail et syndicalisme" (voir "Repère") a contribué à libérer cette parole. Il a été entamé en 2006 par l'Institut de recherches de la Fédération syndicale unitaire (FSU), laquelle compte 200 000 adhérents, via une vingtaine de syndicats de la fonction publique. Lors d'ateliers réunissant des enseignants, des militants et des chercheurs, les évolutions du "travail réel" ont été analysées en vue d'élaborer une action syndicale cohérente face à tous les risques professionnels identifiés.

Triple usure

Et ces risques sont nombreux, tant du point de vue physique que psychique, comme l'a souligné le premier bilan d'étape...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous