" Les expositions professionnelles sont de mieux en mieux renseignées "

par Joëlle Maraschin / octobre 2011

Considérez-vous que le dossier médical en santé au travail (DMST) doit être un outil à la disposition des salariés ?

Mireille Chevalier : Le DMST, tel qu'il a été recommandé par la Haute Autorité de santé (HAS), peut être un outil important pour la traçabilité des expositions professionnelles. Il permet aux médecins de mener à bien leurs missions de prévention, mais il offre aussi aux salariés des connaissances sur leur santé et les risques auxquels ils ont été exposés. Ceux-ci doivent pouvoir utiliser leur dossier pour faire valoir leurs droits, que ce soit en termes de reconnaissance de la pénibilité ou de reconnaissance des maladies professionnelles. Cependant, ce sont les employeurs qui sont responsables des expositions professionnelles. Il ne s'agirait pas de décharger l'employeur de ses responsabilités en faisant reposer la traçabilité sur les médecins du travail. Cela représenterait une dérive importante et pourrait nuire aux salariés. Nous essayons de renseigner les dossiers médicaux quant aux risques professionnels, mais nous n'avons pas toujours accès aux informations pertinentes. C'est notamment rarissime d'obtenir les fiches individuelles d'exposition ou les...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous