Faut-il reculer l'âge de la retraite ?

par François Desriaux / octobre 2009

Le gouvernement veut encore reculer l'âge de la retraite, alors que la négociation sur la pénibilité du travail - corollaire de l'allongement de la vie active voté en 2003 - n'a pas abouti. Deux économistes, Annie Jolivet et Jean-Paul Betbéze, en débattent.

Le président de la République et le gouvernement présentent comme inéluctable un nouveau recul de l'âge de la retraite, à négocier entre les partenaires sociaux en 2010. Qu'en pensez-vous ?

Jean-Paul Betbéze : Je crois d'abord qu'il faut faire attention à ne pas politiser un débat, au risque de le bloquer. Il s'agit pour les partenaires sociaux de discuter de l'évolution d'un système complexe de financement des retraites. Ils pourront jouer sur plusieurs degrés de liberté et ce système reste modulable dans le temps en fonction de la situation économique et sociale et des conditions de débat entre les partenaires eux-mêmes.

Ensuite, le système de retraite français comprend deux piliers : un pilier essentiel qui est la répartition et un autre de capitalisation, évidemment plus petit, mais en développement, dans le secteur privé comme dans la fonction publique.

Pour ce qui concerne le premier pilier, il me semble que l'on peut discuter de la modulation des solutions entre cotiser plus, partir plus tard ou percevoir moins. Compte tenu du fait que ce pilier nécessite une croissance suffisamment forte - puisqu'on ne peut répartir que la valeur ajoutée que l'on a créée -, il s...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous