© Shutterstock
© Shutterstock

Jean Auroux : « Notre pays manque de paroles sur le travail »

entretien avec Jean Auroux
par Frédéric Lavignette / janvier 2020

Jean Auroux, ancien ministre du Travail et auteur des lois éponymes de 1982 à l’origine des CHSCT. Il préside le jury du Prix du meilleur ouvrage sur le monde du travail décerné par l’association Le Toit citoyen.

Cette année encore, vous présidez le jury du Prix du meilleur ouvrage sur le monde du travail, que l’association Le Toit citoyen (voir « Repère ») remettra en mars prochain. Pourquoi une telle fidélité ? Jean Auroux : Ce prix délivré par l’association Le Toit citoyen est, à mes yeux, comme un prolongement du droit d’expression des salariés que j’avais inscrit dans la loi du 4 août 1982. Notre pays manque de paroles sur le travail, en particulier émanant de ceux qui l’exercent. Une dizaine de livres sont retenus pour chacune des deux catégories, « experts » et « témoignages ». Dans la première, on a avant tout une littérature scientifique, qui canalise une réalité sociologique, analytique. Dans la seconde, c’est beaucoup plus « tripal », avec des auteurs issus du monde du travail. Venant ...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous