© Christophe Boulze
© Christophe Boulze

Jean-Paul Teissonnière et Sylvie Topaloff : un tandem pour défendre les victimes du travail

par Eliane Patriarca / janvier 2020

Amiante, AZF, France Télécom… Les affaires-fleuves n’effraient pas ces avocats au long cours, qui, depuis un quart de siècle, plaident la cause des victimes du travail. Parcours militant d’un duo aussi contrasté qu’inventif.

Le trac est toujours là. Avant chaque plaidoirie. Tous deux ont pourtant accumulé les procès emblématiques depuis leur prestation de serment, mais leur longue et dense expérience n’y change rien. « Epouvantable, la peur d’oublier quelque chose, la peur du trou », confie Sylvie Topaloff. « C’est exaltant, comme le couronnement du travail, mais à chaque fois on joue sa peau », enchaîne Jean-Paul Teissonnière. Le 4 juillet dernier, à quelques heures de leur plaidoirie dans le procès de France Télécom, où ils représentaient le syndicat SUD PTT, il a égaré son cartable contenant le précieux texte. Blême, il reste tétanisé, « avec l’impression d’être mort », tandis qu’elle, désespérée, met à sac le Palais de Justice. Jusqu’à ce qu’un gendarme leur rapporte le précieux porte-documents ! Et qu’i...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous