Le lien entre santé et travail censuré ?

par Eric Berger / juillet 2014

Suite à des plaintes d'employeurs, les praticiens en santé au travail n'oseraient plus attester un lien entre l'activité des salariés et leur état de santé, de peur d'être sanctionnés. Une forme de censure, dénoncée par certains professionnels.

Est-il encore possible de rédiger un certificat médical attestant un lien entre la santé d'un salarié et son travail ? De plus en plus de médecins se posent cette question. Mettre en lumière ce lien, c'est la mission des praticiens en santé au travail. Pourtant, il semble difficile de pouvoir l'exercer aujourd'hui sans prendre le risque d'être mis en cause par un employeur devant une des instances du Conseil national de l'ordre des médecins (Cnom). L'alerte a été donnée par quelques médecins, dont des certificats ou courriers ont été contestés. Médecin du travail dans l'Ain, Elisabeth Delpuech a ainsi été condamnée en première instance à un blâme disciplinaire. L'affaire vient d'être examinée en seconde instance par le Cnom, qui devrait délibérer dans quelques semaines. Bernadette Berneron, médecin dans une consultation de pathologies professionnelles, a été convoquée à la suite d'une plainte déposée par EDF. En janvier dernier, un autre médecin du travail, Dominique Huez, a écopé d'un avertissement pour avoir "manqué à ses obligations déontologiques".

Un effet dissuasif

Sur son site Internet, un avocat affiche clairement l'angle d'attaque pour les employeurs : "Trop...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous