© Adobe Stock
© Adobe Stock

Les médecins du travail sur le pont face au coronavirus

par Rozenn Le Saint / 16 mars 2020

Les services de santé au travail sont assaillis de questions face à l’épidémie de Covid-19. C’est le cas notamment dans l’Oise, l’un des foyers de la contamination. Ils doivent aussi adapter leurs consultations pour éviter toute propagation du virus.

Depuis trois semaines, les standards des services de santé au travail (SST) de l’Oise sont pris d’assaut. Les salariés du département, le premier touché par l’épidémie en France le 26 février, s’inquiètent. Les employeurs aussi. Ils s’interrogent sur leurs responsabilités vis-à-vis de la protection de leur personnel, mais aussi sur la poursuite de leur activité si le virus continue de se propager. Les sites Internet des SST sont régulièrement mis à jour pour répondre à cette déferlante de demandes. Des affichettes avec des messages de sensibilisation ont été réédités pour qu'ils soient mis à la disposition des entreprises.
Mais cela ne suffit pas. Paniqués, des employeurs demandent aux SST des listes de salariés infectés par le Covid-19 ! D’autres souhaiteraient qu’ils s’appuient sur les précédentes visites d’aptitude pour les renseigner… « Nous leur rappelons que nous sommes soumis au secret médical et que nous avons des règles de déontologie à respecter. Ils ne peuvent pas répertorier les salariés les plus à risque », témoigne Angélique Verzele, directrice des services médicaux interentreprises bâtiment travaux publics (SMI BTP) de l’Oise. « En revanche, nous leur recommandons d...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous