Service des urgences à l'hôpital - © Nathanaël Mergui/Mutualité française
Service des urgences à l'hôpital - © Nathanaël Mergui/Mutualité française

Mieux prévenir les RPS dans la fonction publique

par Philippe Douillet chargé de mission à l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact), coordonnateur des actions du réseau Anact dans la fonction publique / janvier 2020

Comment établir une prévention durable des risques psychosociaux (RPS) dans la fonction publique, soumise à d’incessantes réformes ? L’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail propose notamment d’associer les agents aux réorganisations.

Des actions de prévention des risques psychosociaux (RPS) ont été menées dans la fonction publique, mais avec un certain retard par rapport au secteur privé, la préoccupation essentielle étant la conduite de nombreuses et importantes transformations. En effet, de multiples réformes ont été mises en oeuvre avec une récente accélération, notamment due au développement des services numériques. L’administration des impôts, par exemple, ferme des guichets parce qu’un large accès par Internet est donné aux usagers. Sources de changement également, les réorganisations territoriales ou de missions se multiplient, comme en témoignent les créations de groupements hospitaliers de territoire (GHT), d’agglomérations, de métropoles ou encore les restructurations des directions départementales intermin...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous