© Nathanaël Mergui/Mutualité française
© Nathanaël Mergui/Mutualité française

Gérald Bloncourt : le photographe de l'humanité

par Nathalie Quéruel / juillet 2015

A 88 ans, le photographe reste celui qu'il fut : un jeune révolutionnaire "assoiffé d'un monde meilleur", exilé d'Haïti. Durant un demi-siècle, il a porté son regard engagé sur les ouvriers, les peuples en lutte pour leur dignité.

On pourrait comparer l'existence de Gérald Bloncourt aux neuf vies des chats, tant la sienne est multiple. Il faudrait des pages pour retracer le parcours singulier de ce photographe haïtien qui est aussi peintre, poète et graveur, de ce révolutionnaire et militant infatigable qui se décrit comme "un poseur d'affiches, un distributeur de tracts, un passeur de mémoire". Un homme de 88 ans, venu au communisme par humanisme et fidèle aux idéaux de sa jeunesse, qui reste persuadé que Marx est un "grand bonhomme" mais a toujours refusé de "peindre l'ouvrier la faucille à la main", dans la tradition du réalisme socialiste.

Gérald Bloncourt en 7 dates

1926 : naissance à Bainet (Haïti).

1946 : expulsion en Martinique et arrivée à Paris.

1949 : entre à L'Humanité comme reporter-photographe.

1964 : début des reportages sur les immigrés portugais.

1998 : cofondateur du Comité pour la défense des droits de l'homme et de la démocratie en Haïti.

2004 : Le regard engagé. Parcours d'un franc-tireur de l'image (Mémoires). Les prolos (album photo).

2013 : Journal d'un révolutionnaire (Mémoires).

Gérald Bloncourt, c'est un demi-siècle de mémoire ouvrière, le témoin des conditions de travail et de vie des prolos qui triment dans les aciéries, les forges, les filatures, les mines, les ports, les chantiers : dockers d'Austerlitz, à Paris, portant des sacs de 100 kg, métallurgiste à la main broyée, mineurs dans la promiscuité de la salle d'habillage, jeune ouvrier algérien tué lors d'un accident du travail à Clamart, immigrés "visages tendus, mains calleuses, qui se glissent comme des fourmis entre les échafaudages et les grues" lors de la construction de la...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous

à lire également

Le travail et ses risques en 2040

Quel sera le visage du travail dans vingt-cinq ans ? De quels risques sera-t-il porteur ? L'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) et ses partenaires se sont livrés à un exercice de...
par Michel Héry Catherine Levert / janvier 2017