Les psys de Pôle emploi en première ligne

par Catherine Abou El Khair / janvier 2023

Près d’un millier de psychologues sont salariés de Pôle emploi. Une réalité méconnue, fruit de la restructuration de l’Agence de formation professionnelle des adultes (Afpa). En 2009, le gouvernement Fillon décide d’en sortir les psychologues spécialisés dans l’orientation pour les intégrer chez l’opérateur public. Un transfert utile : la hausse du chômage à la fin des années 2000 a fait de ces professionnels une ressource précieuse pour les conseillers, qui leur envoient les demandeurs d’emploi en difficulté. « Leur travail a glissé petit à petit vers les questions de souffrance, de santé mentale », raconte Olivier Paradon, délégué syndical au Syndicat national unitaire (SNU) de Pôle emploi.

Demande élevée de soutien

Sans nier l’évolution de la fonction, la direction de Pôle emploi persiste toutefois à considérer que « les psychologues du travail n’ont pas vocation à intervenir sur les questions de santé », mais à accompagner l’orientation professionnelle.  Les psychologues de l’opérateur ne sont donc pas impliqués dans le « parcours emploi santé », qui a été externalisé.  Une occasion ratée, selon Olivier Paradon, même si le lancement de ce programme en mars 2022 est le...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous