© Larosoire
© Larosoire

Quand faut-il voir le médecin du travail ?

par Jacques Darmon, médecin du travail / juillet 2022

Les multiples réformes sur la santé au travail ont complexifié l’organisation du suivi médical des salariés. Il est donc utile de faire le point sur les types de consultations dont les salariés doivent pouvoir bénéficier. Récapitulatif.

Un rendez-vous médical pour toutes et tous
Tout salarié ne présentant pas d’altération de son état de santé et qui n’est pas exposé à des risques professionnels spécifiques, au moment de son embauche (article L. 4624-1 du Code du travail) doit bénéficier d’une visite d’information et de prévention (VIP) initiale. Cette visite est ensuite renouvelée au maximum tous les cinq ans (R. 4624-16). Ces consultations donnent lieu à une attestation de suivi.

Des modalités variables
Pour les salariés âgés de moins de 18 ans, ou travaillant de nuit, la VIP doit avoir lieu avant l’affectation au poste. Pour les apprentis, elle doit être réalisée dans les deux mois suivant l’embauche (R. 6222-36) et dans les trois mois pour les autres salariés (R. 4624-10). Les VIP peuvent être réalisées par tous les professionnels de santé, médecin du travail, collaborateur médecin, interne et infirmier, sur la base d’un protocole établi par le médecin du travail. Un salarié reconnu travailleur handicapé ou en invalidité devra être orienté vers le médecin du travail. Les consultations prévues à l’article L. 4624-1 peuvent être effectuées à distance, sous réserve d’avoir préalablement recueilli le...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous