Table ronde sur la soutenabilité du travail. De gauche à droite, Yves Veyrier (FO), Jean-François Pilliard (ex-Medef), Laurent Berger (CFDT), Michel Chassang (U2P) et Dominique Corona (Unsa). © Patrice Raveneau
Table ronde sur la soutenabilité du travail. De gauche à droite, Yves Veyrier (FO), Jean-François Pilliard (ex-Medef), Laurent Berger (CFDT), Michel Chassang (U2P) et Dominique Corona (Unsa). © Patrice Raveneau

Quel dialogue social sur la santé au travail ?

par Joëlle Maraschin / 02 juin 2022

Lors de deux tables rondes, organisées par Santé & Travail à l’occasion de ses trente ans, les partenaires sociaux ont pu confronter leurs points de vue, parfois divergents, sur la pénibilité, la prévention des risques et la nécessité d’appréhender ces sujets en entreprise.

Il devient urgent de mieux prendre en charge la pénibilité du travail et les enjeux qu’elle pose en matière de maintien en emploi des salariés usés. Et il est d’autant plus nécessaire d’avoir un débat sur ces questions dans les entreprises. C’est sur la base de ces constats que Santé & Travail a souhaité réunir le 19 mai dernier deux tables rondes, la première sur le travail soutenable, la seconde sur le dialogue social en matière de risques professionnels, avec la participation de dirigeants syndicaux et patronaux. Un événement organisé dans l’hémicycle du Conseil économique, social et environnemental (Cese), à l’occasion des trente ans du magazine créé par la Mutualité française (lire l’encadré).

La mutualité mobilisée sur la santé au travail
Joëlle Maraschin

A l’occasion du débat public organisé pour les trente ans du magazine Santé & Travail, les acteurs du mouvement mutualiste Éric Chenut, président de la Mutualité Française, ainsi que Patrice Fort, président de l’Union de groupe mutualiste (UGM) éditrice de Santé & Travail, ont tenu à souligner leur mobilisation en faveur de la prévention des risques professionnels et de la santé au travail. Engagées de longue date dans la lutte contre les inégalités sociales de santé, les mutuelles ont fait le choix d’éditer cette revue pour promouvoir la santé au travail. « C’est aussi en diminuant les inégalités d’espérance de vie sans incapacité que nous pourrons construire une société apaisée », a estimé Éric Chenut. « Le magazine partage et illustre dans son domaine ce que sont les valeurs mutualistes, la solidarité, l’humanisme, l’engagement au service du bien commun », a expliqué Patrice Fort. Quant à Thierry Beaudet, président du Conseil économique, social et environnemental et ancien président de la Mutualité Française, il a lui aussi tenu à rendre hommage au magazine mutualiste qui a su jouer le rôle de lanceur d’alerte mais aussi promouvoir auprès des acteurs de meilleures pratiques de prévention, illustrant ainsi combien « la santé est politique ».

« Ce qui n’est déjà pas tenable et crée des inégalités le sera encore moins », a résumé Catherine Delgoulet, professeur d’ergonomie au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), en ouverture de la première table ronde. Alors que se profile une réforme visant à repousser l’âge du départ à la retraite, la question de la soutenabilité des conditions d’un travail devient cruciale. Comment permettre à chacun de construire sa santé au travail tout au long de sa vie...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous