Réforme des retraites : peut-on bien vieillir au travail ?

par Joëlle Maraschin / juillet 2010

Alors qu'on s'apprête à reculer l'âge légal de départ en retraite, la question de la santé des salariés vieillissants est passée sous silence. Pourtant, seule une amélioration des conditions de travail leur permettra de travailler plus longtemps.

Le débat sur le financement des retraites semble avoir remisé dans l'ombre une question pourtant essentielle, celle de la santé des salariés vieillissants. En d'autres termes : est-il possible de travailler plus longtemps ? Et si oui, peut-on le faire sans nuire à sa santé ? En matière d'emploi des seniors, la France fait partie des pays classés en bas de l'échelle, tout juste devant la Hongrie, la Pologne ou l'Italie. En 2009, le taux d'emploi des 55-64 ans, c'est-à-dire le nombre de personnes en activité professionnelle rapporté au nombre de personnes dans cette classe d'âge, était de 38,9 %, selon les dernières données de la direction de l'Animation de la recherche, des Etudes et des Statistiques (Dares) du ministère du Travail. Pour tenter d'expliquer cette particularité française, certains experts en économie, dont les discours ont été relayés par le gouvernement dans le cadre des Mercredis des retraites (voir " Sur le Net "), ne manquent pas d'invoquer " l'effet d'horizon ". Schématiquement, plus un salarié se rapprocherait de l'âge de la retraite, moins il serait motivé pour continuer à travailler. Mais cette analyse, partagée par le Medef, fait l'impasse sur les résultats...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous