Risques professionnels : fonctionnaires à la peine

par François Desriaux / avril 2013

Pour la première fois, l'enquête Sumer permet de comparer les conditions de travail des salariés du privé et des agents des trois fonctions publiques. Surprise ! Les seconds ne sont pas mieux lotis que les premiers, loin s'en faut.

Qu'elle semble décalée, l'image caricaturale du "petit travail tranquille" du fonctionnaire ! A éplucher les résultats de l'édition 2010 de l'enquête Sumer (Surveillance médicale des expositions aux risques professionnels)1, on est frappé par les mauvais scores obtenus par la fonction publique hospitalière (FPH) et la fonction publique d'Etat (FPE). A tour de rôle, leurs agents respectifs dépassent la moyenne des expositions ou des contraintes de l'ensemble des salariés, tous secteurs publics ou privés confondus. Avec une mention spéciale pour les hospitaliers, qui remportent souvent la palme sur de nombreux facteurs de risque mesurés par l'enquête. Seule la fonction publique territoriale (FPT) tire son épingle du jeu et obtient des résultats meilleurs que la moyenne.

Ainsi, s'agissant des contraintes horaires, 15 % de tous les salariés travaillent la...

  • 1.

    Voir "Les risques professionnels en 2010 : de fortes différences d'exposition selon les secteurs", Dares Analyses n° 10, février 2013. Pilotée par la direction de l'Animation de la recherche, des Etudes et des Statistiques (Dares), l'enquête Sumer a été menée par 2 400 médecins du travail auprès de 48 000 salariés.

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous