© Adobe Stock
© Adobe Stock

La santé des salariés au cœur des restructurations

par Jean-Yves Blum Le Coat Paul Motte chargés de mission santé, sécurité et conditions de travail chez Syndex, membres du pôle licenciements et restructurations du cabinet. / octobre 2020

Pour les représentants du personnel, confrontés aux plans sociaux qui se multiplient, il s’agit de ne pas perdre de vue les conséquences pour ceux qui restent. Ils ont les moyens de peser dans la négociation pour préserver leurs conditions de travail. 

La crise sanitaire liée au Covid-19 s’accompagne d’une crise économique et sociale majeure, se traduisant par une forte augmentation des restructurations : 394 plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) ont été initiés entre le 1er mars et le 16 septembre 2020, contre 249 à la même période en 2019, représentant 57 000 suppressions d’emplois, soit trois fois plus que l’an passé. Dans ce contexte, l’équilibre économique des entreprises et la préservation de l’emploi sont affichés comme prioritaires par les pouvoirs publics et les partenaires sociaux. Les conséquences sur les conditions de travail et la santé au travail sont plus rarement évoquées. Or, ces enjeux sont importants, d’autant plus que les restructurations interviennent pendant une crise sanitaire déjà porteuse de risques significati...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous