Services de santé au travail : rendement exigé pour les IPRP

par Eric Berger / avril 2011

Non seulement la pluridisciplinarité peine à se mettre en place dans les services de santé au travail, mais les intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP) se voient soumis à une exigence de productivité. Quitte à brader la qualité.

Huit ans après leur instauration, les intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP) cherchent toujours à asseoir leur pratique dans les services de santé au travail. Un colloque sur la pluridisciplinarité en santé au travail, organisé le 1er février à Paris par la Société d'ergonomie de langue française, a rappelé le flou qui entoure leur fonction. Définie par un décret du 24 juin 2003 comme complémentaire à l'action des médecins du travail, leur mission est très large : les IPRP participent, dans un objectif exclusif de prévention, " à la préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs et à l'amélioration des conditions de travail ". Certains IPRP sont habilités, d'autres non. Licencié pour insuffisance professionnelle S'ils sont le plus souvent ingénieu...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous

à lire également