Un suivi postprofessionnel pour les hospitaliers !

par Jacques Darmon / avril 2014

Le décret n° 2013-1151 du 12 décembre 2013 permet aux agents hospitaliers exposés à un risque cancérogène, mutagène ou reprotoxique (CMR) - 6,3 % du personnel, selon les chiffres de l'enquête Sumer du ministère du Travail - de bénéficier d'un suivi postprofessionnel en vue du dépistage de pathologies à effet différé survenant après le départ en retraite. Des décrets de 2009 avaient déjà permis la mise en oeuvre de ce suivi pour les fonctionnaires d'Etat. Attestation d'exposition Les agents ayant été exposés avant le 31 janvier 2012 devront disposer d'une attestation d'exposition à un risque CMR établie par l'établissement qui les emploie au moment de leur cessation d'activité. Pour les agents recrutés à compter du 31 janvier 2012, c'est la fiche de prévention des expositions, prévue à...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous