© Nathanaël Mergui/FNMF
© Nathanaël Mergui/FNMF

Whoog, l'appli qui fait débat à l'hôpital

par Rozenn Le Saint / janvier 2018

Pour faire face à l'absentéisme dans les établissements de santé, la plate-forme numérique Whoog permet de proposer des remplacements aux personnels volontaires. Une solution qui rencontre un certain succès... mais n'est pas exempte de risques.

Le secteur de la santé est celui qui connaît le plus fort taux d'absentéisme (4,6 %), d'après l'Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail. Ce qui a pour effet de désorganiser les services des établissements. Afin de gérer les remplacements, une start-up a imaginé une alternative, simple et rapide, à l'intérim ou au rappel en urgence des salariés en repos : une application permettant, via un message d'alerte, de proposer aux personnels volontaires en interne - essentiellement infirmiers et aides-soignants - de suppléer au pied levé un collègue absent.

 

Travailler plus pour gagner plus

 

La plate-forme numérique Whoog se présente comme une "solution innovante pour résoudre [cette] problématique majeure". Et cela pour un coût allant de moins de 300 euros à "quelques milliers d'euros par mois selon la taille de l'établissement", promet-elle. Des économies sont donc annoncées avec la diminution du recours au travail intérimaire. La start-up indique qu'entre 40 % et 70 % des personnels concernés se sont inscrits, selon les structures. Une centaine d'établissements de santé privés ou publics, dont une petite dizaine de centres hospitaliers universitaires...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous