© Shutterstock

La santé au travail, nouvel enjeu de société

par Stéphane Vincent / octobre 2011

En 1991, l'amiante était encore une menace diffuse, dénoncée par certains cercles militants, mais largement occultée par celle du chômage. Il y a vingt ans, la souffrance psychique, les troubles musculo-squelettiques, les effets du vieillissement au travail étaient encore des sujets d'étude ou de discussion entre experts. Que de chemin parcouru depuis ! Le scandale lié aux dizaines de milliers de cancers professionnels de l'amiante et ses suites judiciaires ont changé la donne. La santé au travail est devenue une affaire d'Etat, et sa préservation un nouveau principe juridique placé au-dessus de la liberté d'entreprise. Les effets des mutations économiques de ces vingt dernières années sur le travail et la santé - des suicides à la pénibilité, en passant par l'intensification - et leur prévention sont aussi au coeur du débat public aujourd'hui. Avec une certitude : il est non seulement nécessaire mais aussi possible de transformer le travail, afin d'en faire un vecteur de santé et non de maladie.

L'invisibilité des cancers professionnels

par Annie Thébaud-Mony sociologue / octobre 2011

Aujourd'hui encore, les cancers professionnels demeurent en grande partie invisibles, du fait du manque de données toxicologiques, de leur non-déclaration en maladie professionnelle (MP), des obstacles institutionnels à leur reconnaissance et de la sous-traitance du risque cancérogène.

Plus de cent ans

Ainsi, parmi les 100 000 substances chimiques recensées dans l'Union européenne, moins de 3 000 ont fait l'objet d'études quant à leurs propriétés toxiques. Depuis 2007, le règlement européen Reach impose aux industriels de faire enregistrer les nouvelles substances chimiques et d'apporter la preuve de leur innocuité. Mais pour les plus anciennes, seules 46 ont été soumises à un réexamen de leurs effets toxiques. A ce rythme, il faudra plus de cent ans pour traiter les 1 500 substances déjà considérées comme " très préoccupantes ".

L'enquête menée en Seine-Saint-Denis depuis 2002 par le groupement scientifique Giscop 931 auprès de patients atteints d'un cancer a permis de reconstruire leurs parcours professionnels et d'identifier leurs expositions dans ce cadre à des...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous

à lire également

Les oreilles ne sont pas seules à souffrir

Les atteintes auditives constituent la partie émergée des effets du bruit sur la santé. Fatigue cognitive, perturbation du sommeil, pathologies cardiovasculaires restent dans l’angle mort de la...
par Anthony Cadène, chef de projets scientifiques à l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) / juillet 2022

Les débuts prometteurs de l'OIT

Créée en 1919 afin d'améliorer la condition ouvrière, l'Organisation internationale du travail (OIT) est parvenue, en dix ans, à instaurer un dialogue entre Etats, patrons, salariés et experts pour...
par Isabelle Lespinet-Moret maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Paris 10-Nanterre / octobre 2008