© AdobeStock
© AdobeStock

Retraites : d’abord, prévenir la pénibilité

par Joëlle Maraschin / juillet 2022

Nombre de femmes et d’hommes usés prématurément par des expositions professionnelles ne sont déjà plus en mesure de se maintenir en emploi. L’urgence est donc d’instaurer un travail soutenable pour tous, avant de songer à reculer l’âge de la retraite.

Unanimement contre ! Toutes les organisations syndicales refusent le recul de l’âge légal de départ à la retraite annoncé par le président de la République et par son gouvernement. Parmi les raisons mises en avant, il y a l’incapacité des entreprises à faire face, déjà aujourd’hui, aux difficultés de maintien dans l’emploi de seniors à la santé fragilisée, abîmés par des conditions de travail usantes. Les métiers les plus pénibles physiquement, occupés par des ouvriers ou employés qui ont commencé à travailler tôt, sont difficilement tenables avec un problème de santé. Licenciés pour inaptitude ou d’autres motifs, au chômage, en invalidité ou survivant avec des minima sociaux, personne ne sait très bien ce que représente cette cohorte de l’ombre.
« Avec le recul de l’âge de la retraite, ce qui n’est déjà pas tenable le sera encore moins. Si on ne transforme pas le travail, de plus en plus de personnes seront conduites à sortir du marché du travail et se retrouveront dans des situations très compliquées », prévient Catherine Delgoulet, professeure titulaire de la chaire d’ergonomie au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam). D’après les dernières analyses de la direction...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous

à lire également