La Belgique en retard sur la prévention

par Martine Rossard / juillet 2008

En Belgique, les cancers professionnels sont mal pris en charge, voire occultés. Une conférence-débat organisée à Liège en avril dernier a permis de réfléchir aux meilleurs moyens d'améliorer leur prévention et leur réparation.

La question des cancers professionnels serait-elle taboue en Belgique ? Le 28 avril dernier, à l'occasion de la Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail, le Centre de défense et d'action pour la santé des travailleurs, ou C-Dast (voir encadré), a décidé de rompre le silence en organisant une conférence-débat sur le sujet à Liège. Au début des années 1990, si l'on en croit les résultats de l'enquête Carex1, 700 000 travailleurs belges étaient exposés à des produits cancérogènes. Qu'en est-il aujourd'hui ? Difficile de le dire, tant il manque des données sur l'origine des cancers en Belgique. Depuis trente ans, il n'y a plus de cartographie précise du cancer. L'analyse des certificats de décès se fait en Flandres, mais pas en Wallonie. La médecine du travail ne transmet gu...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous