Donner toute leur place aux élues du personnel

par Claire Blondet chargée d'études au Centre études & prospective du Groupe Alpha / avril 2016

A partir de 2017, la présence des femmes dans les instances représentatives du personnel (IRP) devra être proportionnelle à leur part dans l'électorat. Ce qui implique de créer des conditions plus favorables à leur participation à ces instances.

La loi du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l'emploi, dite "loi Rebsamen", contient une mesure qui a peu fait parler d'elle lors des débats parlementaires mais qui aura un effet important sur les représentants du personnel (RP), nécessitant de s'y préparer. L'article 7 de la loi stipule en effet que, à partir du 1er janvier 2017, la part des femmes parmi les candidats aux élections professionnelles devra être proportionnelle à leur part dans l'électorat. Cette proportionnalité se double d'une obligation d'ordre : les listes seront composées "alternativement d'un candidat de chaque sexe jusqu'à épuisement des candidats d'un des sexes". De fait, la parité imposée en haut de liste, là où les candidats ont le plus de chances d'être élus, risque d'aboutir à une représentation qui ...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous