Des hôpitaux regroupés "au forceps"

par Corinne Renou-Nativel / octobre 2016

Pour raison d'économies, des groupements hospitaliers de territoire (GHT) ont été mis en place au 1er juillet. Sans concertation avec les personnels, qui craignent de nouvelles atteintes à leurs conditions de travail, déjà fortement dégradées.

Les suicides d'infirmiers se sont succédé au fil de l'été, au point de faire la une des médias. En cause, des sous-effectifs dans les établissements, une surcharge de travail, une baisse de la durée moyenne du séjour qui intensifie les tâches, une pression accrue pour réaliser plus rapidement les actes afin qu'ils demeurent "rentables", au risque de perdre de vue la prise en charge globale des patients, qui constitue pourtant le coeur du métier. Dans ce contexte, la création des groupements hospitaliers de territoire (GHT) soulève de vives inquiétudes chez la plupart des acteurs du secteur. Prévus par la loi Touraine du 26 janvier 2016 relative à la modernisation de notre système de santé, les GHT ont fait l'objet d'un décret publié le 29 avril pour une mise en place dès le 1er juillet....}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous