Imprimerie : pénibilité au quotidien pour les rotativistes

par Camille Charles / avril 2009

Près de trente ans après une enquête, restée célèbre, sur la mortalité des rotativistes, une nouvelle étude menée par le cabinet Emergences, à la demande des partenaires sociaux de la presse parisienne, confirme la pénibilité du métier malgré sa modernisation.

Malgré les améliorations apportées à l'outil de production et à l'environnement de travail au sein des imprimeries, les rotativistes restent exposés à un certain nombre de contraintes et de nuisances qui ont des effets nocifs sur la santé et, à long terme, selon toute probabilité, sur l'espérance de vie." Telle est la conclusion du rapport rédigé par le cabinet d'expertise Emergences sur les facteurs de pénibilité du travail des imprimeurs rotativistes, commandé conjointement par le Syndicat patronal de la presse quotidienne nationale (SPQN) et le Syndicat des imprimeries parisiennes SIP-CGT. Le but de cette initiative était d'estimer de manière objective la pénibilité du travail des rotativistes, comme le prévoyait la loi Fillon de 2003 sur la réforme des retraites. "On n'entend plus pa...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous