Moderniser la médecine du travail ?

par Jacques Darmon / octobre 2016

Censé "moderniser la médecine du travail", l'article 102 de la loi travail du 8 août dernier va surtout en modifier profondément le fonctionnement. Voici les grandes lignes des changements, sachant que les décrets d'application sortiront avant la fin de l'année.

L'aptitude ne disparaît pas complètement Pour la majorité des salariés, l'avis d'aptitude est remplacé, à l'embauche, par une visite d'information et de prévention, faite soit par le médecin du travail, soit par un collaborateur médecin, un interne ou un infirmier. Cette visite donne lieu à la délivrance d'une attestation. Les salariés reconnus travailleurs handicapés, en incapacité permanente d'au moins 10 % ou en invalidité doivent être orientés systématiquement vers le médecin du travail. Illustration de Bar (http://baractu.canalblog.com)La périodicité du suivi médical du salarié doit prendre en compte les conditions de travail de ce dernier, son état de santé, son âge et ses expositions professionnelles. Pour le salarié occupant un poste avec risque pour la santé ou la sécurité - ...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous

à lire également