Bernard Stiegler (à g.), Thomas Coutrot (à dr.) - © Nathanaël Mergui/Mutualité française
Bernard Stiegler (à g.), Thomas Coutrot (à dr.) - © Nathanaël Mergui/Mutualité française

Révolution numérique : quels emplois, à quelles conditions ?

par François Desriaux / avril 2017

Les robots et l'intelligence artificielle sonnent-ils la fin du travail ou sa transformation profonde ? Pour le meilleur ou pour le pire ? Bernard Stiegler, philosophe, et Thomas Coutrot, économiste, échangent leurs arguments et leurs visions du monde d'après.

L'histoire économique montre qu'au cours des deux derniers siècles, l'emploi, hors périodes de crise majeure, a continué à augmenter au fil des révolutions technologiques. Qu'en sera-t-il avec le développement de la robotisation et de l'intelligence artificielle ? Bernard Stiegler : Ce devenir - qui ne concerne pas que les robots mais aussi les algorithmes, les objets autonomes, la data economy, etc. - rompt en effet avec les deux grandes vagues d'automatisation qui ont précédé : le machinisme industriel du XIXe siècle, puis le taylorisme. Ces deux premières vagues produisaient du salaire, appelé ensuite emploi dans la macroéconomie dite de la croissance. Mais ces emplois ont été si prolétarisés qu'ils peuvent être désormais remplacés par des robots1. C'est pourquoi la question est à pr...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous