Suicides : la SNCF sur la mauvaise voie

par Eliane Patriarca / octobre 2017

Un nouveau France Télécom ? Les restructurations de la SNCF, en vue de la fin du monopole ferroviaire, suscitent de la souffrance chez des cheminots dépossédés de leur métier et, selon les syndicats, provoquent une augmentation des suicides. Enquête.

Les mots ont du mal à sortir. Le gaillard aux yeux bleus, visage buriné et cheveux blancs coupés en brosse, semble pourtant robuste. Mais évoquer ce qui lui est arrivé, six mois plus tôt, est encore impossible pour ce cheminot de 57 ans. Le regard fixe, les traits figés, Patrick1 lâche juste : "Je ne peux pas vous l'expliquer, ça m'est arrivé le 15 février. Mon collègue, c'était en janvier." Après quarante années au sein de la SNCF, il ne rêve plus que de la retraite. "Et pourtant, je l'ai aimé ce travail." Patrick fait partie de la "brigade de la voie" de l'Ain, l'unité chargée, sur le secteur de Bourg-en-Bresse, de l'entretien des voies ferrées. Sur un parcours alloué, l'équipe contrôle leur état, change rails et traverses, refait le ballast, débroussaille les abords, entretient aigui...}}

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous