© AdobeStock
© AdobeStock

Réparation en panne pour le Covid professionnel

par Clotilde de Gastines / 05 janvier 2022

Le tableau de maladie professionnelle sur le Covid s’avère bien trop restrictif pour permettre la reconnaissance des cas survenus au travail. Pour lever cet obstacle, des syndicats et associations de victimes ont déposé des recours au Conseil d’Etat, que ce dernier a rejetés.

Les salariés qui ont contracté le Covid-19 au travail ont bien du mal à obtenir réparation. Certes, il existe un tableau de maladie professionnelle spécifique, le n° 100, depuis septembre 2020. Mais ses critères sont tellement restrictifs que peu de victimes bénéficient d’une reconnaissance de leur pathologie au titre des atteintes liées au travail. Comme en témoigne les chiffres actualisés présentés par l’Assurance maladie-Risques professionnels le 8 décembre dernier : seuls 1 813 personnes, dont 113 décédées, ont bénéficié d’une telle reconnaissance.
Ces 1 813 cas de Covid professionnel reconnus sont à mettre en regard du bilan de l’épidémie en France : 121 000 morts, 8,36 millions de personnes contaminées. Selon le gouvernement, 700 000 personnes souffriraient également de symptômes persistants post-Covid, plus de douze semaines après avoir développé la maladie. Ces 1 813 cas reconnus sont aussi à mettre en regard des 5 142 dossiers déposés par des victimes, considérés comme complets et donc étudiés par les services de l’Assurance maladie-Risque professionnels. En résumé, seuls 35 % d’entre eux ont donné lieu à une décision positive.
Pour être plus précis, après instruction...

Nous sommes heureux que vous aimiez nos contenus.
Vous ne possédez pas d'abonnement à Santé & Travail.

Abonnez-vous pour accéder aux contenus numériques.

Découvrez nos offres à destination des étudiants et des institutions.

Abonné-e : Connectez-vous