Santé & travail n° 113
9,50 €

Chez Pôle emploi, les algorithmes moulinent, secondant les conseillers qui accompagnent les chômeurs. L’industriel Safran expérimente des cobots qui, besognant aux côtés des ouvriers, les délestent de tâches répétitives. Les technologies émergentes sont bel et bien à pied d’œuvre, dessinant dès maintenant l’avenir du travail. Pour le meilleur ou pour le pire ? Elles peuvent soulager les salariés d’activités pénibles, leur permettant de développer d’autres compétences. Ou, au contraire, les priver de tâches essentielles qui donnent sens à leur métier, les cantonnant dans des emplois précaires. Il y a cette autonomie qu’elles peuvent apporter, ou ce contrôle qu’elles sont capables d’exercer. Rien n’est cependant écrit. Ces technologies, qui entremêlent plus étroitement l’homme et la machine, ne seront pas fatalement dommageables pour la santé des salariés si ces derniers participent à la réflexion sur leur déploiement et leur usage. Pour que la redistribution des rôles soit positive.

Editorial

Evénement

En bref

Actualité

Changer le travail

Dossier

  • Envahissant le monde professionnel, les technologies émergentes sont utilisées par les entreprises pour reprendre le contrôle sur l’activité et les...

    par Marc-Eric Bobillier Chaumon, titulaire de la chaire de psychologie du travail au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam)
  • Les technologies de l’information et de la communication font presque figure de dinosaures aujourd’hui en regard des technologies dites émergentes...

    par Marc-Eric Bobillier Chaumon, titulaire de la chaire de psychologie du travail au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam)
  • Alors que les nouvelles technologies alimentent nombre de conjectures sur les destructions de postes, les conséquences sur la qualité du travail et...

    par Michel Héry Marc Malenfer, mission « veille et prospective » de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS)
  • Les enquêtes Conditions de travail décrivent l’emprise croissante du digital sur le quotidien des salariés, un terreau favorable aux risques...

    par Amélie Mauroux, économiste, cheffe adjointe du département Conditions de travail et santé à la direction de l’Animation de la Recherche, des Etudes et des Statistiques (Dares) du ministère du Travail
  • Ce ne sont pas tant les avancées technologiques qui bousculent l’encadrement que les modes d’organisation du travail différents qu’elles font surgir...

    par Pascal Ughetto, professeur de sociologie à l’université Gustave Eiffel (Marne-la-Vallée), chercheur au Laboratoire techniques, territoires et sociétés (LATTS)

Portrait

  • Auteure d’un ouvrage dénonçant la déshumanisation des conditions de travail et de l’accueil des malades à l’hôpital, aujourd’hui médecin généraliste...

    par Nathalie Quéruel

Savoirs

  • Cette pathologie gynécologique s’accompagne de troubles très douloureux et gênants pour les femmes, sources de complications qui peuvent compromettre...

    par Alice Romerio, sociologue au Centre d’études de l’emploi et du travail

Histoire

  • Fatigue, surmenage et usure : c’est à travers ces trois termes que les effets du travail sur la santé ont été mis en débat au tournant du XXe siècle...

    par Nicolas Hatzfeld, professeur d’histoire contemporaine, université d’Evry Paris-Saclay

LA PAROLE A