Santé & travail n° 114
9,50 €

Quoi de commun entre une baby-sitter, un bricoleur à domicile et une auxiliaire de vie assistant une personne âgée dépendante ? Ces métiers font partie d'un secteur d'activité hétérogène, les services à la personne. Ils s’exercent tous au domicile de particuliers, mais ne répondent pas aux mêmes besoins et enjeux. L’aide à domicile par exemple doit faire face au vieillissement de la population et assurer le maintien de l’autonomie des plus fragiles. Les pouvoirs publics ne s’y trompent pas puisqu’ils financent cette activité. Une reconnaissance qui demeure insuffisante. Le financement public de l’aide à domicile contraint en effet les conditions de travail des personnels à un niveau difficilement compatible avec leur santé. Le secteur est aussi marqué par une diversité des statuts d’emploi, plus ou moins précaires. Ces métiers cumulent ainsi accidents du travail, maladies professionnelles et inaptitudes. Il est temps de changer la donne. Certains s’y emploient.

Editorial

Evénement

En bref

Actualité

Grand entretien

Dossier

Portrait

  • Depuis son premier livre dédié à l’exercice de son métier, médecin du travail, et aux dégâts de certains modèles managériaux, Marielle Dumortier a...

    par Nathalie Quéruel

Savoirs

International

Pratique

  • La législation prévoit que les élus du personnel puissent faire appel à des spécialistes pour les appuyer sur les questions de santé et conditions de...

    par Catherine Jordery-Allemand Experte CSE/CHSCT

La parole à